L’Esprit Saint et la Pentecôte

Vous êtes ici : Accueil > Vie de la communauté > Les Samedis Spirituels > L’Esprit Saint et la Pentecôte

Dieu n’a pas abandonné le monde.

Nous avons tous conscience de la présence de Dieu dans le monde. Le Christ est vivant, il est là parmi nous, il est présent dans l’Eucharistie, rien que cela, nous ne pourrions pas dire que Dieu nous a laissé à notre sort.
Mais la venue de l’Esprit Saint est bien plus que cela : Il y a une personne de la Trinité dans la mission est d’être présent dans le monde.
Mission du Père : la création.
Mission du fils : la Rédemption
Mission du Saint Esprit : la sanctification.
Prière eucharistique 4
Il a envoyé d’auprès de toi, comme premier don fait aux croyants, l’Esprit qui poursuit son œuvre dans le monde et achève toute sanctification.

Le sanctificateur

Objectif : le salut et la vie éternelle.
Le Christ nous a enseigné ce que nous devons faire pour y parvenir :
• Je suis le chemin, la vérité et la vie.
• Voici mon commandement : « Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimé »
• Vous donc, soyez parfait, comme votre Père céleste est parfait.
• Voilà quelle est la volonté de Dieu, votre sanctification. (Saint Paul)
Tout cela semble être au dessus de nos forces. Bien plus, on ne comprend pas comment le Christ peut nous demander de telles choses.
Là intervient l’Esprit Saint, qui va opérer cette divinisation en nous, à condition que nous le laissions agir.
C’est l’Esprit qui nous transforme.
Notre transformation n’est pas le fruit de nos efforts ascétiques : nos efforts ascétiques ont pour objectif de permettre à l’Esprit Saint d’agir en nous.
L’Esprit Saint n’est pas là pour transformer le monde : il est là pour sanctifier chaque âme.
Nous savons ce qu’il y a à faire. Le Christ nous a montré le chemin. La Révélation est terminée. Nous avons eu le cours théorique. Il y a maintenant une personne divine pour les travaux dirigés, et pour mettre en pratique la théorie.

L’Esprit Saint, la plus grande source d’espérance.

Espérance : vertu théologale par laquelle nous sommes sûr d’avoir tous les moyens nécessaires pour parvenir à notre fin.
Par l’Esprit Saint, Dieu nous donne les moyens de notre sanctification.
Amour du Christ. → Respect des commandements → Venue de l’Esprit Saint.
Qui vient avec ses dons.
Il est important de bien montrer que notre religion est avant tout une rencontre avec une personne. Qui nous donne les moyens pour mettre en œuvre notre transformation.
Cette transformation n’est pas magique : « Dieu, qui t’a créé sans toi, ne te sauvera pas sans toi ». Dieu ne s’impose pas. Respect de la liberté.

Les dons de l’Esprit Saint

Cf Isaïe, 11, 1-2
Cf. catéchisme de l’église catholique, 1830
Il y a sept dons : intelligence, sagesse, science, conseil, crainte de Dieu, force, piété.

Le don d’intelligence

Le don d’intelligence nous perfectionne dans la compréhension des mystères de la foi. Pour nous aider à comprendre, (et à accepter) les mystères de la foi, parfois difficiles à saisir, l’Esprit Saint nous aide par le don d’Intelligence. (Qu’est-ce que la Trinité ? Comme Dieu peut-il s’incarner, etc.)

Le don de sagesse

Le don de sagesse améliore notre connaissance de Dieu, de tout ce qui trouve sa finalité en Dieu et procède de Dieu.
Grâce à don de sagesse, je discerne l’action de Dieu, l’intervention de la Providence, je vois la main de Dieu dans les événements de la vie quotidienne.

Le don de science

Le don de science me permet de comprendre ce que sont et ce que doivent être les choses créées.

Le don de conseil

Le don de conseil nous aide à bien juger ce qu’est la volonté de Dieu, pour que nous puissions conseiller les autres.

Le don de crainte

Il ne s’agit pas d’avoir peur de Dieu, mais bien plus de la crainte d’offenser Dieu. Le don de crainte nous aide à détester le péché.

Le don de force

Le don de force nos aide à persévérer dans l’obtention d’un bien difficile à atteindre.

Le don de piété

Le don de piété nous aide dans notre relation filiale avec Dieu, dans notre façon de nous adresser à lui. Il nous aide dans nos relations avec Dieu, et à comprendre la filiation divine.

CCL :

L’Esprit Saint nous aide dans notre action, dans notre comportement.

Les fruits de l’Esprit Saint

Les fruits de l’Esprit sont des perfections que forme en nous le Saint-Esprit comme des prémices de la gloire éternelle. (Catéchisme de l’Église catholique § 1832)
La tradition de l’Église en énumère douze : « charité, joie, paix, patience, longanimité, bonté, bienveillance, mansuétude, fidélité, modestie, continence, chasteté »

1°) LA CHARITÉ : l’amour de Dieu et l’amour du prochain pour Dieu. elle est le principe de toutes les vertus car elle leur donne la vie et le mouvement pour la vie éternelle.

2°) LA JOIE [EN DIEU] : état de l’âme qui a obtenu le bien qu’elle cherche.

3°) LA PAIX [DU SEIGNEUR] : elle est la tranquillité de l’âme, elle nous rend paisibles nous-mêmes, par l’empire qu’elle nous donne sur les passions qui troublent notre âme.

4°) LA PATIENCE : c’est une vertu qui nous fait supporter avec résignation et courage tous les maux de cette vie/ 

5°) LA LONGANIMITÉ : c’est une vertu qui nous fait supporter longtemps et sans nous plaindre les peines du corps et les sécheresses de l’âme, et attendre avec une foi vive et une confiance parfaite le secours du Ciel.

6°) LA BONTÉ : c’est une qualité de l’âme, qui nous porte à faire toujours ce qui est bien.

7°) LA BIENVEILLANCE : c’est une bonne disposition de l’âme qui nous porte à faire du bien à nos semblables.

8°) LA MANSUÉTUDE : c’est une vertu par laquelle nous réprimons la colère que nous éprouvons contre ceux qui nous outragent.

9°) LA FIDÉLITÉ : elle consiste en une fidélité candide, sans défiance, sans subterfuge, sans artifice, à tout engagement contracté. Cette vertu est la base des relations sociales. 

10°) LA MODESTIE : elle est une vertu aimable et rare, qui semble craindre d’être remarquée, et qui fait le plus digne ornement du mérite réel. 

11°) LA CONTINENCE : Vertu austère, qui nous fait résister à l’attrait des passions et à tous les désirs charnels.

12°) LA CHASTETÉ : droit usage des relations sexuelles.

De l’importance de la confirmation

On comprend que le sacrement de la confirmation a un rôle différent de celui du baptême.

Comment fréquenter l’Esprit Saint ?

• Dans les sacrements, en particulier l’Eucharistie (et la confession)
• Dans l’Eucharistie, nous recevons la Trinité (donc l’Esprit Saint)
• Plusieurs prières classiques, pour invoquer l’Esprit Saint.

Pour aller plus loin

  • Contact

  • Homélies

  • Intentions de prière

  • Intentions de Messe

Livres

Quelques livres en rapport avec la Cathédrale de Grenoble, ou avec la vie de sa communauté

  • Pour l’amour de mes frères

  • Comptez sur lui en tout temps

  • La cathédrale Notre-Dame de Grenoble

  • Demeurez en son amour

Lettre d’Information

Pour être informé(e) sur la vie de la cathédrale, inscrivez-vous à notre lettre d’information

Retrouvez ici toutes les lettres d'information envoyées