La pauvreté de la crèche

Vous êtes ici : Accueil > Vie de la communauté > Les Samedis Spirituels > La pauvreté de la crèche

L’un des éléments traditionnellement constaté est la pauvreté de la crèche, le fait que le fils de Dieu n’ait même pas pu trouver un endroit « digne » pour naître.
Très certainement il est né dans ce qui pouvait être les meilleures conditions pour lui, et pour nous. Il y a un enseignement à comprendre.

Rappel : les 3 concupiscences

Le monde, le démon, et la chair. Depuis le péché originel nous avons en nous trois tendances désordonnées contre lesquelles nous devons lutter.
Le monde : plutôt que de gérer les biens matériels (soumettez la terre et gouvernez-la) je me focalise sur la possession de ces biens matériels.
Je me rassure en possédant ces biens matériels.
Je mets mon honneur, ma fierté, dans la possession de ces biens matériels.
(le démon = l’orgueil : je décide de ce qui est bien et ce qui est mal ; la chair : je recherche de façon désordonnée le plaisir lié à l’acte sexuel)
Concupiscence = blessure. Ces trois tendances m’accompagnent jusqu’à la fin de ma vie.
Elles ne sont pas invincibles. Lutte personnelle + grâce de Dieu.

Les conséquences de la possession désordonnée :

• Les biens créés deviennent une finalité. Or cette finalité étant créée, finie, elle ne peut combler.
• Je ne ressens plus le besoin de Dieu. Grand problème de notre société actuelle, en particulier de la jeunesse, qui ne manque de rien. Et qui souvent n’a besoin de faire aucun effort pour avoir ce dont elle a besoin.
• Heureux les cœurs purs, car il verront Dieu. Heureux les cœurs dans lesquels il n’y a pas d’obstacle entre Dieu et moi.
• L’homme est un pauvre qui doit tout demander à Dieu (Curé d’Ars)

Les conséquences de la vraie pauvreté

• L’abandon à la Providence. La confiance en Dieu.
• Ma pauvreté matérielle m’aide à faire les sacrifices que la vie demande.
• La pauvreté matérielle nous conduit à la pauvreté spirituelle et psychologique : je ne suis plus attaché à ma réputation, à ma carrière, à mon sport, mes loisirs, etc.

La pauvreté consiste-t-elle à ne rien avoir ?

• A priori non, car notre condition matérielle fait que nous avons besoin des biens matériels
• Joseph avait un âne, et la tunique de Jésus était sans couture.
• Il y avait un groupe de femmes qui suivaient le Seigneur, et on tenait une bourse commune.
• Cette histoire de la bourse commune, on retrouve cela dans la première communauté chrétienne.
• Certains chrétiens font le choix de ne rien avoir en propre : normalement, les moines. Cf. Franciscains. Cf. Carmel réformé.
• Pour la plupart d’entre nous, la pauvreté consistera à utiliser les biens dont nous avons besoin, et à en être détachés.
• Avons-nous les affaires dont nous avons besoin et pas plus ?
• Sommes-nous capables de prêter nos affaires ?
• Comment entretenons-nous nos affaires ?
• Pauvreté temporelle : est-ce que j’accepte de ne pas avoir de temps à moi ?

Les pauvres dans l’ancien testament

En ce temps-là, Jean le Baptiste entendit parler, dans sa prison, des œuvres réalisées par le Christ. Il lui envoya ses disciples et, par eux, lui demanda : « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? » Jésus leur répondit : « Allez annoncer à Jean ce que vous entendez et voyez : Les aveugles retrouvent la vue, et les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, et les sourds entendent, les morts ressuscitent, et les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle. Heureux celui pour qui je ne suis pas une occasion de chute ! »

Les pauvres en Israël, l’idée d’une condamnation

En Israël il y a comme « une assimilation entre pauvres, pécheurs, handicapés », admet le Père Coulange. Tout au long des Écritures saintes, étrangement, affleure cette conception du mal et du malheur qui voudrait que si l’on est malade ou handicapé, c’est comme si on l’avait mérité parce qu’on a péché.
« En passant, Jésus vit un homme aveugle de naissance. Ses disciples l’interrogèrent : « Rabbi, qui a péché, lui ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle ? » Jésus répondit : « Ni lui, ni ses parents n’ont péché. Mais c’était pour que les œuvres de Dieu se manifestent en lui. » (Jn 9, 1-3)
À l’époque de Jésus, dans le Moyen Orient ancien, les pauvres, ce sont les estropiés, les boiteux, les aveugles, mais aussi les étrangers. Ce sont tous ceux qui dépendent de la générosité d’autrui. Souvent, cette condition est regardée de haut, on devine un regard qui enferme dans une malédiction qui viendrait de Dieu.
Les riches profitent de la situation du pauvre.

La compassion ou comment Jésus renverse L’ordre des valeurs

L’Ancien testament est rempli de lois, de prophètes, d’intervention divine pour protéger les pauvres, qui prennent un peu le contrepied de la société.
• Deutéronome
• Isaïe : « apprenez à faire le bien, recherchez le droit ; secourez l’opprimé, soyez juste pour l’orphelin, plaidez pour la veuve » (1, 17). Les gens haut placés et les juges iniques sont particulièrement visés : « C’est vous qui dévastez la vigne et recelez les dépouilles du pauvre. De quel droit écrasez-vous mon peuple et osez-vous broyer le visage des pauvres ? »
• Jérémie : « ... leurs maisons sont pleines de rapines ; de la sorte ils sont devenus importants et riches, gros et gras ! Oui, on dépasse la mesure du mal, on ne respecte pas le droit, le droit des orphelins pour qu’ils soient heureux ; on ne défend pas la cause des pauvres. Et je ne punirais pas ces actions, oracle de Yahvé ?... »
Le Nouveau Testament également :
• La bonne nouvelle est annoncée aux pauvres
• Le riche et le pauvre Lazare
• Lorsque tu invites les gens à un banquet, invite les pauvres, les boiteux, les estropiés...

L’Option préférentielle pour les pauvres

Principe élaboré par la doctrine sociale de l’Église
« Quand nous donnons aux pauvres les choses indispensables, nous ne faisons pas pour eux des dons personnels, mais nous leur rendons ce qui est à eux.
Plus qu’accomplir un acte de charité, nous accomplissons un devoir de justice »
— saint Grégoire le Grand, (Regula pastoralis, fin du VIe siècle)

Cf. Saint Laurent et le trésor de l’Église. Pape Sixte II, 258 ap. JC
Journée mondiale des pauvres

Faut-il condamner les riches ?

Il ne faut condamner personne. Nous ne sommes pas dans la lute des classes. Ce que nous disons, c’est que la richesse, l’attachement du cœur aux biens créés, rend difficile l’écoute de la parole de Dieu.
Condamnation de la « Théologie de la libération »
Lettre apostolique du Pape sur la Crèche « Admirabile signum », 1er décembre 2019 :
9. Lorsque s’approche la fête de l’Épiphanie, nous ajoutons dans la crèche les trois santons des Rois Mages. Observant l’étoile, ces sages et riches seigneurs de l’Orient, s’étaient mis en route vers Bethléem pour connaître Jésus et lui offrir comme présent de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Ces dons ont aussi une signification allégorique : l’or veut honorer la royauté de Jésus ; l’encens sa divinité ; la myrrhe sa sainte humanité qui connaîtra la mort et la sépulture.
En regardant la scène de la crèche, nous sommes appelés à réfléchir sur la responsabilité de tout chrétien à être évangélisateur. Chacun de nous devient porteur de la Bonne Nouvelle pour ceux qu’il rencontre, témoignant, par des actions concrètes de miséricorde, de la joie d’avoir rencontré Jésus et son amour.
Les Mages nous enseignent qu’on peut partir de très loin pour rejoindre le Christ. Ce sont des hommes riches, des étrangers sages, assoiffés d’infinis, qui entreprennent un long et dangereux voyage qui les a conduits jusqu’à Bethléem (cf. Mt 2, 1-12). Une grande joie les envahit devant l’Enfant Roi. Ils ne se laissent pas scandaliser par la pauvreté de l’environnement ; ils n’hésitent pas à se mettre à genoux et à l’adorer. Devant lui, ils comprennent que, tout comme Dieu règle avec une souveraine sagesse le mouvement des astres, ainsi guide-t-il le cours de l’histoire, abaissant les puissants et élevant les humbles. Et certainement que, de retour dans leur pays, ils auront partagé cette rencontre surprenante avec le Messie, inaugurant le voyage de l’Évangile parmi les nations.

La pauvreté est multiple

Elle n’est pas uniquement matérielle.

Pour aller plus loin

  • Contact

  • Homélies

  • Intentions de prière

  • Intentions de Messe

Lettre d’Information

Pour être informé(e) sur la vie de la cathédrale, inscrivez-vous à notre lettre d’information

Retrouvez ici toutes les lettres d'information envoyées