« Venez à moi »

Vous êtes ici : Accueil > Homélies > 2020 > « Venez à moi »

Homélie prononcée le 5 juillet 2020

Julien, Olivier, Faustine, voici enfin venu le moment pour vous de devenir enfants de Dieu, par la grâce du baptême, et d’entrer pleinement dans la famille de Dieu qui est l’Eglise. Dieu vous a rejoints dans vos histoires personnelles marquées par les épreuves et les errements. Jésus, le Seigneur de l’univers, le Maître de tout, est venu à vous humblement ; Il a frappé à la porte de votre cœur et vous Lui avez ouvert la porte. Ce que Dieu a caché aux sages et aux savants, à ceux qui étalent leur savoir et leur suffisance, Il vous l’a révélé à vous, les petits, les cabossés, comme à nous qui savons que nous ne pouvons pas nous en sortir tout seuls ; nous ne pouvons, par nous-mêmes, avec nos seules forces, nous sauver et nous délivrer du mal. En Jésus, Dieu nous a révélé son amour à la folie. Il nous aime gratuitement, sans aucun mérite de notre part, et cet amour nous fait exister, devenir nous-mêmes, et aimer tout être humain. L’amour de Dieu vivifie, libère, guérit, éclaire, unifie nos vies.
 
Jésus est venu à vous et vous avez entendu son appel à venir à Lui : « venez à moi, vous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos » ; Il vous a ouvert un chemin de paix, de lumière, de pardon. Ce chemin vous le parcourez avec vos accompagnateurs depuis quelques temps et avec la communauté chrétienne. La Parole de Dieu vous nourrit et vous éclaire, vous apprenez à renoncer « aux agissements de l’homme pécheur » pour vivre, non plus sous l’emprise des tendances égoïstes, mais dans la lumière de Dieu, et sous la conduite de l’Esprit Saint. Vous découvrez la communauté chrétienne comme une famille, votre famille, qui prend soin de vous et vous soutient fraternellement. Il est temps maintenant de plonger ; il est temps que le Christ habite en vous et vous fasse entrer dans la vie nouvelle des enfants de Dieu, dans la liberté nouvelle des enfants de Dieu.

Votre transformation sera d’abord le fruit de sa grâce, du don gratuit de son amour. Dans le baptême, c’est l’amour de Dieu qui vient vous marquer de son sceau, et qui vous dit, comme à nous : « tu es mon fils, ma fille bien-aimé(e) ; en toi je mets tout mon amour » ! Dans le baptême, c’est Dieu qui fait tout, mais Il a aussi besoin de votre collaboration, de votre engagement, pour que sa grâce porte tous ses fruits en vous. C’est pourquoi, vous allez renoncer au mal, au péché, à Satan l’auteur du péché, et professer votre foi : elle est l’expression de votre engagement à suivre Celui qui a vous a aimés le premier et qui est pour tout être humain le Chemin, la Vérité, la Vie.

« Devenez mes disciples », nous dit Jésus. Si nous voulons être vainqueurs du mal, par la grâce du Christ, il nous est nécessaire de nous tourner vers Lui et de nous mettre à son école. Quel est le secret de la victoire du Christ ? C’est bien sûr qu’Il est Dieu, Seigneur de tout ce qui existe, et que Satan n’est qu’une créature. Mais en mourant sur la croix, Il nous a révélé que sa victoire n’était pas celle de la force, de la supériorité, mais la victoire de la vérité et de l’amour. Jésus, le Fils de Dieu, n’a pas eu honte de s’abaisser et de mourir comme le dernier des brigands ; Il s’est abaissé jusqu’à rejoindre les condamnés à mort pour leur ouvrir, par sa résurrection, un chemin de vie. Devenir disciples de Jésus, c’est donc s’enraciner dans sa lumière et son amour, vivre de son amour, et prendre le chemin de la vérité, de la confiance et de l’amour. Pour être vainqueur, il faut se faire petit, prendre le chemin de l’humilité à la suite du Christ.

Nous sommes toujours tentés, nous les chrétiens, de vouloir réagir par la force face au mal : que ce soit les injustices, les mensonges et les manipulations, ou les attaques contre l’Eglise ou encore les choix sociétaux qui déstructurent la famille et la société. Et certains écrivent à leur évêque en lui intimant de faire pression sur le gouvernement ou les élus pour rétablir la vérité et faire advenir le règne de Dieu. On ne peut pas lutter contre le mal en utilisant la force, quelle qu’elle soit ! Certes, l’Eglise ne peut se taire face aux injustices de toutes sortes, mais Jésus n’a jamais fait pression, ni utilisé sa force et sa supériorité de Fils de Dieu, pour être vainqueur. Il a parlé, Il s’est abaissé, Il a fait la volonté de son Père, Il a aimé jusqu’au bout. Seule la vérité et l’amour sont les armes de la victoire. La seule force que Jésus a déployée est la force de l’amour, la puissance de l’Esprit Saint, qui est le feu de l’Amour Divin.

Les disciples ne sont pas au-dessus du Maître. Par le baptême, nous ne formons qu’un seul Corps avec Jésus et entre nous. La mission de l’Eglise est la mission du Christ ; les moyens de la mission sont ceux du Christ ; la victoire est celle du Christ, qui est la Vérité et la manifestation de l’amour de Dieu. Notre mission est d’annoncer la Bonne Nouvelle, de servir la Vérité, de témoigner sans peur, dans une attitude d’humbles serviteurs, en aimant y compris nos ennemis.

Suivre Jésus nous engage sur un chemin de confiance : confiance en Dieu notre Père, confiance en Jésus qui mène la mission à travers nous ; confiance en la puissance de sa Parole que nous annonçons ; confiance dans le travail de l’Esprit Saint dans les cœurs ; confiance dans la victoire finale. Jésus est doux et humble de cœur, et ses disciples sont appelés à se mettre à son école, sur le chemin de la douceur et de l’humilité.

Chers catéchumènes, prenez ce chemin, et avancez avec nous sur le chemin de la victoire, pour que Dieu, le Père, le Fils et le Saint-Esprit, soit connu et aimé de tous les hommes.

† Guy de Kerimel
Évêque de Grenoble-Vienne

Pour aller plus loin

  • Contact

  • Homélies

  • Intentions de prière

  • Intentions de Messe

Livres

Quelques livres en rapport avec la Cathédrale de Grenoble, ou avec la vie de sa communauté

  • Pour l’amour de mes frères

  • Comptez sur lui en tout temps

  • La cathédrale Notre-Dame de Grenoble

  • Demeurez en son amour

Lettre d’Information

Pour être informé(e) sur la vie de la cathédrale, inscrivez-vous à notre lettre d’information

Retrouvez ici toutes les lettres d'information envoyées